PLANETE CULTURE's Fan Box

PLANETE CULTURE sur Facebook

Blog d'information générale sur l'actualité au Burkina Faso

mercredi 24 décembre 2008

Art et culture : Les Toussians exposent leurs talents

mercredi 24 décembre 2008.

L’association d’entraide Soupi a organisé les journées culturelles toussians, les 20 et 21 décembre 2008, à la maison des jeunes et de la culture de Ouagadougou.
Une exposition d’œuvre d’art symbolisant les aspects de la vie des Toussians, une séance de dégustations de mets, des conférences, des troupes musicales rivalisant d’ardeur..., tel a été le programme des journées culturelles toussians, les 20 et 21 décembre derniers, à Ouagadougou. Elles ont été conjointement organisées avec les frères toussians du Kénédougou, du Houet et de la Comoé, dans le but de réfléchir sur la problématique de la contribution de la culture au développement du terroir toussian.

Selon le représentant du ministère de la Culture, du Tourisme et de la Communication, M. Stanislas Méda, l’héritage culturel ou les actions de solidarité communautaires en faveur de la sauvegarde des valeurs identitaires ne sont pas toujours bien visibilisées ni partagées. Il a souligné que le ministre Filippe Savadogo déplore le fait que les pratiques rituelles et religieuses, le savoir-faire traditionnel, les symboles, les valeurs et modes de vie, la littérature orale, les traditions culinaires, vestimentaires et capillaires continuent de s’émietter, de s’effriter, d’être charriés et lessivés par les cascades de la modernisation.

Il a soutenu que la culture est un secteur à même de fonder les bases d’un développement économique durable ancré sur les valeurs et les réalités endogènes des communautés : les disciplines artistiques telles que la danse, la musique, le théâtre, le conte, contribuent à réduire la pauvreté. Il a particulièrement encouragé les initiateurs de ces journées.

Le parrain de la cérémonie, M. Jean Hubert Yaméogo, directeur général de la SONABHY, a affirmé que la culture constitue une ressource indispensable et qu’aucun peuple ne peut se développer sans la culture. Il a précisé que le Toussian, en tant que femme ou homme de son terroir, a été modelé dans toute la plénitude de sa culture.

Une culture qui le forme tout au long de sa vie d’enfant, de jeune, d’adulte, puis de personne âgée et le prépare à la vie de l’au-delà. Ladite culture l’amène à contribuer activement à la vie sociale et économique de son terroir. Le parrain a également félicité le ministère en charge de la Culture pour son soutien matériel et son assistance pendant les préparatifs. Le président de l’Association/section de Kouririnion, M. San Albert Traoré a révélé que les Toussians sont venus du Mandé et de la Guinée forestière. C’est un peuple que l’on trouve le long des cours d’eau, en harmonie avec la nature, au Sud-Ouest du Burkina Faso, d’après lui.

Le président du bureau de coordination, M. Joseph M. Barro a expliqué que l’association est à cheval entre trois provinces partageant la même culture qu’il s’agit de sauver. D’où la première édition de ces journées en 2006. C’est dans cette logique que se justifient les expositions d’œuvres artistiques et utilitaires. De même que les mets, entre autres le tô de fonio, le fonio au gras, la sauce de haricot et celle d’oseille à base de pâte d’arachide, la purée de patate bouillie à base de pâte d’arachide, le couscous de petit mil enrichi à la farine de néré, les chenilles, le bangui.

Aimée Florentine KABORE

Sidwaya

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget

Archives du blog