PLANETE CULTURE's Fan Box

PLANETE CULTURE sur Facebook

Blog d'information générale sur l'actualité au Burkina Faso

dimanche 28 décembre 2008

11 décembre à Washington : l’identité burkinabè révélée aux hôtes de la cérémonie

jeudi 25 décembre 2008.

L’Association des burkinabè de la Région de Washington (ABURWA) en collaboration avec l’Ambassade du Burkina Faso à Washington DC, a commémoré dans la ferveur et l’allégresse musicales des artistes Sonia CARRE D’AS et Floby, les festivités marquant le 48ème anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso.
Une cérémonie riche en couleurs qui a enregistré la participation de nombreux burkinabè résidant aux Etats-Unis ainsi que les amis du Burkina, et a été presidée par l’Ambassadeur du Burkina Faso à Washington DC, Son Excellence Paramanga Ernest Yonli qu’accompaganait son épouse Kadidiatou Yonli et réhaussée par la presence des Ambassadeurs du Mali et du Sénégal.

Dans une brève intervention, le Président de l’ABURWA, Mouni Kouda s’est félicité de la mobilisation de la communauté qui traduit leur engagement à la cause nationale. Avant de prononcer son allocution, l’Ambassadeur Paramanga Ernest Yonli a demandé une minute de silence à la mémoire du Commandant SAWADOGO Saïdou et celle de l’Adjudant SANOU Zakaria, deux pilotes de grande valeur tués dans un accident, au cours d’exercices relatifs à la célébration du 11 décembre 2008 à Fada-N’Gourma.

Il a ensuite salué la forte mobilisation de ses compatriotes qui témoigne de leur fidélité à la mère patrie et leur attachement aux idéaux et aux valeurs qui caractérisent l’identité burkinabè faite de courage, d’intégrité, d’ardeur au travail, mais aussi de sens du partage. L’Ambassadeur Yonli a rappelé, à ses compatriotes, l’historique de l’accession de notre pays à la souveraineté internationale. Une Indépendance acquise il y a 48 ans à la suite d’une lutte acharnée engagée par ses dignes fils contre le colonisateur avant de souligner qu’au cours des décennies écoulées, notre vaillant peuple a fait montre de courage et d’engagement au travail pour relever les défis du développement. Ainsi, des transformations remarquables ont été opérées au sein de notre société tant au plan politique, économique que socioculturel.

Sur le plan diplomatique, Paramanga Ernest Yonli a noté qu’aujourd’hui, « le Burkina Faso jouit sur la scène internationale d’une image digne et respectée. Il a su agrandir le cercle de ses amis et conquérir la sympathie des partenaires au développement dans le monde. Cela a été possible grâce aux actions menées par la diplomatie burkinabé en Afrique et dans le monde, sous l’impulsion et le leadership du Président Blaise COMPAORE ».

Ce rayonnement international traduit l’estime et la solidarité des autres pays à endroit du Burkina, et vaut aujourd’hui à notre pays d’être membre non permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies pour la période allant de janvier 2008 à décembre 2009. S’agissant particulièrement des relations américano-burkinabè, il a rappelé la visite effectuée par le Président du Faso, S.E.M. Blaise COMPAORE du 14 au 16 juillet 2008 aux Etats-Unis d’Amérique, et qui a constitué un symbole fort de l’exemplaire coopération que nous bâtissons tous les jours entre nos deux pays. Aujourd’hui, « force est de constater qu’une nouvelle ère s’ouvre dans la coopération entre les Etats-Unis d’Amérique et le Burkina Faso, caractérisée par l’admission de notre pays à la loi sur la croissance et les opportunités en Afrique, au Millenium Challenge Account et sur le plan militaire, l’appui à la formation et à l’équipement de nos forces armées dans le cadre des opérations de maintien de la paix. Pour ma part, j’invite l’ensemble des membres de notre communauté à se saisir des opportunités ainsi offertes par l’élargissement et l’approfondissement de notre coopération avec les Etats Unis d’Amérique, afin de contribuer davantage au développement de notre pays ».

Au nom de S.E.M. le Président du Faso, Paramanga Ernest Yonli a exprimé au nouveau Président élu des Etats-Unis, S.E.M. Barack OBAMA, ses vives et chaleureuses félicitations et ses vœux de réussite pour son mandat historique qui s’ouvre le 20 Janvier 2009 à la tête des Etats Unis d’Amérique.

Evoquant le thème de la célébration du 48ème anniversaire l’Indépendance : « valorisation des ressources forestières et fauniques », l’Ambassadeur Yonli a souligné que « c’est un thème qui rappelle que la forêt et la faune constituent des ressources stratégiques capables de générer des revenus, de promouvoir l’emploi et le développement durable et surtout, de contribuer au mieux être des populations actuelles et futures ».

Il a terminé en félicitant ses compatriotes pour le comportement exemplaire dont ils font montre dans le pays d’accueil, et les encourage partout où ils trouvent leur pitance quotidienne ou vaquent tranquillement à leurs occupations, à vivre en bonne intelligence avec les citoyens américains et dans le respect des lois du pays d’accueil. Fidèle à sa tradition, l’ABURWA a décerné des prix aux plus méritants de l’Association. Place fut faite ensuite à une dégustation de mets burkinabè et à une soirée dansante animée dans un premier temps par Sonia et Floby qui ont fait vibrer la salle au rythme de leurs belles chansons auxquelles l’Ambassadeur et ses hôtes n’ont pu résister. La soirée s’est poursuivie tard au son toujours de la bonne musique sélectionnée cette fois par le talentueux DJ Gérard Koala.

H. BARRY
Ambassade du Burkina Faso à WDC

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget

Archives du blog