PLANETE CULTURE's Fan Box

PLANETE CULTURE sur Facebook

Blog d'information générale sur l'actualité au Burkina Faso

mercredi 12 mars 2008

L’association PLANETE CULTURE


En octobre 2006, l’association Umané Culture en collaboration avec Africalia (www.africalia.be) a organisé un atelier de formation en journalisme culturel en marge du festival Waga Hip Hop. Initiative à saluer parce que le Burkina Faso qui est un pays d’expression culturelle (FESPACO, SIAO, SNC (Semaine Nationale de la Culture), Les Récréatrales, FITD, Jazz à Ouaga et bien d’autres) n’est pas très gâté par des formations de ce type. Pour un pays qui compte sur sa culture comme d’autres comptent sur le pétrole, a cependant des limites objectives quand à la promotion de celle-ci.
Cette occasion était donc la bienvenue. Les participants à cet atelier, des journalistes et promoteurs culturels, décident après la formation de créer une association qui leur permettra de rester en contact et de s’enrichir mutuellement. C’est ainsi qu’ils seront sollicités par l’association ECRANS pour couvrir le film documentaire pendant l’édition 2007 du FESPACO. Les formations se poursuivront pendant Jazz à Ouaga 2007, Waga hip hop 2007 et le FITMO (Festival International de Théâtre et de Marionnettes) en novembre 2007. Ces différents atteliers ont été dirigés par Cédric Van Troyen, Jampi Samyn, Ann Sophie Dardenne et Bernard DEBROUX de la Belgique, François Gibert de la France, Yacouba Sangaré de la Côte d’Ivoire avec une participation remarquée de Olivier Cachin.
C’est donc à la fin de la 4ème session qu’ils reçoivent leurs attestations. C’est au cour de cette session également qu’ils obtiennent la reconnaissance officielle délivrée par les autorités compétentes.
Ces jeunes gens convaincus qu’ils peuvent participer au rayonnement de la culture de leur pays et même du continent, ambitionnent entre autres projets, de mettre sur le marché un journal entièrement consacré à la culture. Pas qu’il n’y a pas de presse culturelle, mais parce que une place de choix dans les médias aujourd’hui est faite au show-biz. A lors que ce pays qui compte plus d’une soixantaine d’ethnies pourrait trouver des solutions à certains de ses questionnements dans nos cultures. Ils proposent surtout un espace qui va permettre une visibilité sur certains pans de nos cultures aussi bien urbaines que « traditionnelles ». Ne lit-on pas dans ‘Les 25 questions de l’UNESCO sur la culture’ que « la doctrine de ‘l’exception culturelle’ repose sur le principe que les biens et les services culturels, du fait de leur relation à la culture sont d’une nature particulière qui va au delà des seuls aspects commerciaux. Ils véhiculent des contenus, des valeurs et des modes de vie qui sont partie prenante de l’identité culturelle d’un pays et reflètent la diversité créatrice des individus » ?
PLANETE CULTURE (planeteculturebf@yahoo.fr) a décidé donc d’ouvrir ses colonnes à la culture dans toute sa plénitude. En attendant d’avoir les moyens pour le papier journal elle se fait lire sur http://planete-culture.civiblog.org/blog
Avec la capitalisation des expériences des différents ateliers suivis, cette jeune association espère participer activement à la réconciliation du peuple avec sa culture.
L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) dans une étude révèle que « la domination du marché des biens et services culturels se traduit par l’appauvrissement, par l’autodépréciation de l’expression artistique locale et par mimétisme esthétique qui engendre des œuvres décalées par rapport à leur environnement culturel ». Voilà qui est clair et qui devrait nous interpeller sur notre survie culturelle. Sans identité culturelle, pas d’identité propre. Qui, voire que sommes-nous sans identité ? N’est-il pas temps que l’on se réveille ?


La rédaction


Liens utiles
www.staycalmproductions.com
www.mathcoolj.skyblog.com
http://fasoslam.skyrock.com
http://duba.blog4ever.com
Une erreur est survenue dans ce gadget