PLANETE CULTURE's Fan Box

PLANETE CULTURE sur Facebook

Blog d'information générale sur l'actualité au Burkina Faso

vendredi 24 août 2007

Après le discours de Sarkozy à Dakar, Zêdess contre attaque.

Après l’allocution prononcée le 26 juillet dernier à Dakar par Nicolas Sarkozy, l’Etalon de la musique burkinabè auteur du désormais célèbre titre « Sarkozy, un Hongrois chez les Gaulois », contre attaque à travers cette réaction et surtout un single qui sera bientôt sur le marché.
« Que Srko s’en prenne aux dirigeants africains, c’est son problème, mais qu’il ait le culot de dresser le profil psychologique (c’est vrai qu’il a été le premier flic de France) de nos parents (les paysans), c’était le Rubicon à ne pas franchir. L’argument de la culture comme frein au développement était osé et ne manquait pas de toupet. Si l’Asie a connu son développement, c’est aussi parce qu’elle n’a pas été phagocytée culturellement par l’Occident, notamment la France par sa politique d’assimilation pendant la colonisation.
Comme dans la musique, Sarkozy joue sa partition, et moi la mienne. Ce n’est pas une histoire d’hommes mais une confrontation d’idées. A mon humble avis, l’histoire de l’humanité ne saurait être réduite à celle du monde occidental. Trop simpliste. Hé Nicolas, méfie-toi des raccourcis car l’Afrique est beaucoup plus compliquée que ça. Ton diagnostic là, c’est bon, mais c’est pas arrivé. C’est comme le jogging, sauf qu’on voit plus loin dans la savane arborée de Koudougou que dans le bois de boulogne. Le single sera bientôt balancé sur les ondes avec des extraits du discours de Dakar. »
In Le Pays N°3931 du 13 août 2007

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Très intéressant! Merci!

Voici une analyse très intéressante qui approfondie certain des points que vous avez évoqués;

http://www.unmondelibre.org/Kodia_revue_discours_Dakar

Une erreur est survenue dans ce gadget